Author Archives: ccante

Visite de la Ferme à Discus de Brilly

En recherchant des images sur mon disque dur je suis tombé sur quelques photos prises lors d’une petite visite chez Pascal Dairain en Seine Maritime.

Voici un bel exemple de discus adulte, un turquoise bleu.
Ici des discus subadultes, blue diamond et checkerboard.

Celui ci c’est un pigeon ou un golden léopard.

Des discus san mehra avec un petit léopard.
Voici de gros discus snake-skin de souche Allemande
Discus Heckel d’élevage, champion du monde en catégorie open à Duisbourg en 2004.
Discus léopard snakeskin points rouges.

D’autres discus red spoted.
Sur cette photo c’est un snake-skin albinos, variété assez rare.
La ferme à Discus est aussi grossiste en divers poissons pour toute la région.
Les tuyaux gris sont le système de chauffage des bacs.
Sur cette dernière photo on peut voir une partie des nombreux bacs ou les poissons attendent d’êtres vendus à des magasins et autres animaleries.
Share Button

Aquarium à vendre

Je vends un bac plus le meuble qui va avec. Je n’arrête pas l’aquariophilie mais je passe à un peu plus gros…

Le lot est composé de:

  • Une cuve de 160 cm de long, 70 cm de large et 60 cm de haut (verre 10 mm) pour un volume de 672 litres brut.
  • Un support pour le bac en tube acier.
  • Habillage du meuble en mélaminé blanc, côtés et portes amovibles
  • Entourage pour le haut du bac en mélaminé blanc amovible aussi (bac ouvert).

Le bac est encore en eau et sera disponible début octobre je pense, tout est en bon état une petite rayure sur la vitre de façade.

Le tout est au prix de 350 €

Il est visible sur BREST.

 
 
Share Button

Forum récifal

J’ai l’honneur de vous annoncer la naissance d’un nouveau forum sur l’aquariophilie marine et récifale. Ce forum a pour but de partager les connaissances entres les aquariophiles récifaux de la région du Finistère, mais il n’est bien sur pas réservé aux
Bretons, tout le monde est le bienvenu.
*** Forum Récifal Finistérien ***

A ce jour il n’y a pas encore beaucoup d’inscrits (une dizaine pour l’instant) mais je sais que le nombre de personnes qui s’intéressent ou pratiquent l’aquariophilie marine et récifal et de plus en plus important dans la région et ce forum peut nous permettre de nous entraider.

Christophe CANTE

Share Button

Système de refroidissement

Comme tous les étés le même problème survient, ça chauffe dur dans nos bacs récifaux et si l’utilisation des ventilateurs n’est pas suffisante il reste d’autres solutions.

Bon autant le dire tout de suite la bouteille de glace de 1,5 litre n’auras quasiment aucune incidence sur la température de l’eau, il faudrait plusieurs dizaines de litres pour pouvoir refroidir de façon convenable un bac récifal, tout en sachant qu’une fois la glace fondue le bac recommence à se réchauffer.

Donc comme je le disais au début les ventilateurs ne suffisent pas toujours à maintenir une température correcte dans le bac, il faut dire que souvent on commence avec un ventilo de PC et ensuite on passe au ventilateur sur pied, mais dans les gros coups de chaud c’est insuffisant. La solution la plus courante est alors le groupe de froid, les premiers prix sont un peu au dessus des 300€ mais sont réservés aux petits bacs et la facture monte facilement lorsque le volume augmente.

La solution que je propose n’est malheureusement pas utilisable par tout le monde, il faut pouvoir disposer d’un sous sol ou bien d’un garage, a la limite une remise, mais un endroit ou la température ne dépasse pas les 20°.
En fait c’est simple il faut avoir une cuve qui fera au moins 1/3 du volume du bac principal et d’un tuyau (chez moi j’ai utilisé 8 mètres en diamètre 9/12).
Le tuyau part du bac principal arrive dans la cuve, que nous appellerons « bac de refroidissement« , dans cette cuve il faut que le tuyau fasse un serpentin (au moins 2 ou 3 mètres) afin que la chaleur du bac principale passe dans la cuve de refroidissement. Et enfin le tuyau arrive dans le bac de décantation sous le bac principal, ce système fonctionne par simple gravitation et ne nécessite donc pas d’ajouter une pompe en plus.

Voici un schéma qui permet de comprendre facilement le principe du refroidissement:

Share Button

Vidéo de Néolamprologus brichardi

Voici une toute petite vidéo d’un couple et de leurs alevins, ce sont des Princesses du Burundi. (ceci est une copie d’écran, la vidéo se trouve en dessous).
<p>Dailymotion blogged video</p>

Sur cette vidéo les alevins sont âgés d’une semaine environ, les parents chassent tous les poissons qui tentent de s’approcher, j espère que vous aurez apprécié le fond musical qui n’était pas du tout voulu .

Share Button

Fabrication d’un éclosoir à artemias

Je vais vous montrer la fabrication d’un éclosoir à artemias (qui peut aussi servir de réacteur à phytoplancton). Rien de bien nouveau dans la conception mais une sorte de compilation d’informations de différentes origines.

Tout d’abord pour faire cet éclosoir il faut deux bouteilles d’eau en plastique, sur la première il suffit de faire un trou d’un diamètre de cinq centimètres dans le fond, c’est peut-être l’opération la plus difficile car le plastique est assez épais sur cette partie et le risque de glisser avec le cutter est assez élevé, il faut donc prendre tout son temps pour cette phase.
Ensuite avec une perceuse il faut faire un trou de cinq millimètres dans le bouchon pour pouvoir passer le tuyau d’air qui brassera l’eau, le plus simple est de couper le tuyau d’air en biais pour pouvoir l’insérer facilement, c’est finis pour cette bouteille.

Pour la deuxième bouteille il faut la couper en deux à environ quinze centimètres du fond comme sur la photo, le haut de la bouteille ne servira pas. Après il faut faire un trou de deux centimètres de diamètre sur un côté près du fond, il servira à passer le tuyau d’air pour la brassage de la bouteille.

Ensuite il faut assembler le tout, d’abord en vissant la première bouteille sur un planche de bois et ensuite en posant la deuxième bouteille sur la première en prenant soint de passer le tuyau à air par le bas, si c’est bien fait elle devrait rester bloquée, ce qui est très bien.
On peut aussi faire un couvercle avec un fond de bouteille, pour éviter les éclaboussures des bulles dans la bouteille.

Voici le résultat final l’éclosoir à artémias est terminé!.Il ne reste plus qu’a ajouter l’eau le sel et les oeufs d’artémias.
Sinon il est possible d’utiliser cet éclosoir à artémias comme un réacteur à phytoplancton comme je l’ai dit au début de cet article, le principe reste le même, l’eau, le sel et la souche de phytoplancton.
Il existe différents planctons:

  • tetraselmis 12 microns (élevage d’artémias)
  • dunaliella 11 microns (élevage d’artémias)
  • nannochloropsis 2 microns (coraux, rotifères, artémias)
  • Porphyridium 25 microns (poissons, coraux)

A savoir qu’il existe environ 4000 espèces phytoplanctoniques au niveau mondial.

Share Button